Parquet huilé ciré

parquet huilé

Il est tout à fait possible d’acheter du parquet brut. Néanmoins, lorsque l’on aborde l’aspect esthétique du parquet et sa durabilité, il est évident qu’il faut réfléchir à la finition de l’ouvrage brut.




Il existe pour le parquet brut, trois types de finition : la vitrification ou vernissage, l’huile, et la cire. Aucune n’est assurément meilleure que l’autre et chacune possède des avantages et des inconvénients.


Les caractéristiques du parquet vitrifié

Le parquet vitrifié ou verni est fait d’un film mince, transparent et imperméable. Son aspect peut être parfois brillant, mais également satiné ou mat. Les tons sont en général chauds. En cas d’impact, le parquet vitrifié doit être poncé sur l’ensemble de la surface.


L’un de ses avantages est le nettoyage. Il est très simple de nettoyer le parquet vitrifié, il suffit de dépoussiérer puis de nettoyer avec un linge humide. Certains nettoyants neutres peuvent également être employés pour protéger ou raviver les couleurs.


Les avantages principaux du parquet vitrifié sont qu’il est plus économique, plus résistant et plus facile d’entretien que les autres. En revanche, il est moins esthétique que l’huile ou la cire ; il peut s’écailler ou jaunir.



Parquet huilé ciré

Les caractéristiques du parquet huilé

La solution du parquet huilé est plus intéressante esthétiquement. Le parquet huilé fonctionne avec un film non gras qui pénètre à l’intérieur des fibres de bois, les enrobe et les nourrit. Sa résistance est moins bonne que le parquet vitrifié.


L’avantage incontestable du parquet huilé est sa beauté et la mise en valeur qu’il permet de faire aux bois bruts. Cela donne un style contemporain tout à fait charmant et constitue la solution la plus adaptée pour traiter les bois traditionnels et leur donner toute leur beauté.


Le parquet huilé a toutefois un inconvénient majeur : il nécessite un entretien simple mais très régulier et rigoureux. En principe remettre une couche d’huile tous les 3 à 6 mois est conseillé, selon l’état du parquet. Une fois que l’huile a séché, il ne faut pas oublier de le lustrer.


En cas de dommage, le parquet huilé doit être traité avec une nouvelle application d’huile. Pour un résultat plus égal, il est conseillé d’appliquer l’huile sur toute la surface.


Pour le nettoyage, on peut utiliser des savons nettoyants adaptés en commencant par dépoussiérer au préalable puis en procédant au nettoyage. Il est important de ne pas utiliser de l’eau, car l’eau pourrait faire grisailler le bois. Si c’est le cas, il n’y pas d’autre choix que de le poncer.


Si le problème du parquet huilé vient d’une simple tâche, il suffit de laver la partie endommagée au savon noir. Danc ce cadre, il est fortement conseillé d’utiliser une machine à nettoyer les sols qui exécutera la partie indispensable de ce travail qui consiste à absorber l’eau avec laquelle la tâche est lavée.



Les caractéristiques du parquet ciré

La cire enfin, est une solution prisée pour le parquet. Néanmoins, elle possède elle aussi ses avantages et ses inconvénients. C’est une couche protectrice dure qui est posée en surface et remplira les pores du bois. Elle a une résistance moyenne mais respecte l’aspect naturel du bois. Son style est traditionnel.


En cas de problème, comme un impact, le parquet ciré peut être réparé localement. Son entretien est simple et ne nécessite pas d’eau (encore une fois, comme pour le parquet huilé, l’eau abimera le bois et nécessitera de le poncer. Il faut dépoussiérer et nettoyer à sec où avec une couche de cire.

En cas de tâche, il sera nécessaire là aussi de poncer et de repasser une couche de cire.


Le parquet ciré a un très bel aspect mais est moins résistant que le vernis.




Demandez vos devis Parquet gratuits en 1 minute !