Pose de parquet flottant : les étapes

Pose de parquet

La pose de parquet flottant est très simple. Vous pouvez la réaliser en quelques heures, même si vous n’êtes pas un bricoleur accompli. Les lames de plancher sont assemblées avec un système de clips qui facilitent la pose. Il faudra en outre réaliser quelques découpes car les lames ne couvrent jamais parfaitement la surface de la pièce.




Les étapes pour la pose de parquet flottant

La première étape dans la pose de votre parquet flottant est de rassembler les bons outils : un marteau ou un maillet, un mètre, une équerre, un crayon de papier, une cale à frapper, des cales, une scie sauteuse et un redresseur.


L’étape suivante est la préparation du sol pour la pose. Vous devez notamment entreposer les lames de parquet 48 heures avant de commencer la pose, dans une température ambiante ni trop élevée, ni trop froide.



Cette vidéo explique les différentes étapes pour réaliser la pose de parquet flottant.



Une fois que le sol est sec, lisse et plan, il est prêt à l’emploi. Il faut maintenant décider du sens de pose des lames, qui se fera comme on l’a indiqué dans les explications de pose pour le parquet stratifié (tenir compte de la source de lumière et de la longueur de la pièce et avant tout, de l’existence éventuelle d’une ancienne couche de parquet).


Il faut ensuite poser une sous-couche. Un film polyéthylène va être installé pour éviter les remontées d’humidité. Les différentes bandes seront collées entre elles avec du ruban adhésif. Idem pour le mur. Il faut faire remonter les bandes de 5 cm sur les murs, en dessous des plinthes.


La première rangée peut commencer à être posée. On commencera intelligemment par le coin droit et on maintiendra un espace d’un peu moins d’un centimètre entre le parquet et les murs. Cet espace peut être maintenu à l’aide d’une cale. La deuxième lame est ensuite assemblée à partir de la première et ainsi de suite.


Quand vous arrivez à la fin de la pièce, ça se complique légèrement. Il faut d’abord mesurer l’espace à combler et découper une nouvelle lame en fonction de cette espace mesuré. Il ne faut pas oublier de conserver le joint de dilatation en bout. Un outil tenseur vous aidera à fixer la dernière pièce.


Les lames de la dernière rangée sont donc alignées exactement au dessus des lames de l’avant dernière rangée. Une autre lame peut être utilisée sur le dessus. Elle sera pressée contre les entretoises de bois.


Pour finir, il faut fixer les plinthes au mur à l’aide de clous. Assurez-vous en outre que les portes ferment correctement et rabotez-les le cas échéant.


Pour une pose optimale de votre parquet flottant, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre fournisseur qui peut vous donner de très bons conseils ou vous faire un devis.




Demandez vos devis Parquet gratuits en 1 minute !