Cirer un parquet : caractéristiques et étapes


Le particulier qui souhaite bien entretenir et embellir son parquet peut opter pour différentes méthodes de finitions dont l’utilisation de la cire. Malgré son effet esthétique indéniable, la cire présente toutefois quelques inconvénients.




Caractéristiques du parquet ciré

Les parquets cirés sont uniques. Leur patine et leur odeur les rendent repérables de très loin.


Le parquet ciré a un inconvénient important. Il se tâche au contact de l’eau (il devient gris). En outre, si la cire n’est pas appliquée avec parcimonie, le parquet ciré peut devenir dangereux et glissant. C’est pourquoi on lui préfère souvent le parquet huilé ou vitrifié.


La cire est une couche protectrice qui remplit totalement les pores du bois. Il n’est toutefois pas très résistant et il faut appliquer sans cesse la cire pour continuer de bien protéger la surface.


L’avantage incomparable de la cire est la mise en valeur du bois. Elle donne beaucoup d’éclat.


Une vidéo qui montre comment entretenir et cirer son parquet avec de la cire liquide (en spray)



Les bon outils pour cirer un parquet

Pour cirer un parquet, il faut avoir de la cire. Certaines cires se présentent sous forme de pâtes tandis que d’autres sont liquides. On doit disposer en outre, d’un chiffon de coton (ou de laine) et prévoir un pinceau large ou un linge de coton pour l’étalage.


Certaines personnes emploient une lustreuse à parquet. Elle le fait briller sans ajouter aucun produit.

On peut également utiliser une cireuse électrique.



Les étapes à respecter

Le cirage du parquet est complexe et comprend plusieurs étapes. Il faut évidemment rénover le parquet endommagé et le poncer au cas où il y a d’anciennes finitions, comme du vernis.


Il existe des cires liquides (mélange de cire et de solvant) et des cires solides. On fera fondre ces dernières au bain marie. Cet inconvénient est compensé par le fait qu’aucun solvant n’est utilisé. La cire est appliquée avec un pinceau.


Vous pouvez également utiliser un fond dur avant l’application de la cire. C’est une sous-couche qui va réduire la porosité du bois. Elle accomplit cela en bouchant les pores. Deux couches de cire appliquées à un jour d’intervalles devraient suffire à protéger le sol.


Ce fond dur s’appelle aussi sealer. Les professionnels l’utilisent couramment car il permet d’aplanir la surface et de faciliter le traitement qui va venir ensuite, que ce soit de la cire ou du vernis. On n’utilisera pas de sealer avec de l’huile, car l’huile doit aller dans toute l’épaisseur du bois. Le sealer lui bloquerait le passage et empécherait l’huile de bien nourrir le bois.


Pour bien choisir ces matériaux, vous pouvez demander à votre revendeur de parquet. Il propose généralement à la vente toutes les fournitures qui vont avec le parquet, des sous-couches aux sealers en passant par la cire. Il est indispensable de vérifier la qualité du matériau, sa résistance et s’assurer qu’il est inoffensif pour la santé.




Demandez vos devis Parquet gratuits en 1 minute !